Technologie2019-06-12T14:29:00+00:00

Technologie Template Assisted Crystallization (TAC – cristallisation assistée par matrice)

Comment fonctionne la technologie TAC de OneFlow® ?

Les granulés formant les matrices OneFlow constituent des noyaux de croissance sur lesquels le calcium, le magnésium et le bicarbonate dissous se combinent pour former des cristaux microscopiques. Une fois que ces cristaux sont formés, ils se détachent de la matrice et s’écoulent librement au travers du système.

L’eau « dure » présente une forte concentration en minéraux (essentiellement de calcium et de magnésium, qui sont présents naturellement dans les eaux souterraines). Avec le temps, l’eau dure peut entraîner l’entartrage des conduites et des systèmes, avec pour résultat une augmentation de vos frais d’énergie et une réduction de la durée de vie utile de vos appareils.

Pourquoi le tartre nuit à la tuyauterie et aux appareils ?

  • Les dépôts de tartre réduisent le diamètre interne des conduites et des coudes, résultant en une limitation du débit et des pertes de pression.
  • Le tartre peut se former sur les pièces mobiles internes des clapets et autres éléments, qui fonctionnent alors moins bien ou, pire encore, ne garantissent plus la sécurité.
  • Le tartre peut enrober les éléments chauffants, réduisant leur efficacité et entraînant une augmentation des frais d’énergie.
  • 1 mm d’épaisseur de tartre conduit rapidement à une perte de rendement de 10 %.
  • Au fil du temps, le tartre devient quasiment insoluble et il est alors très difficile de l’éliminer, des travaux d’assainissement coûteux pouvant s’avérer nécessaires.

Quelles sont les différences entre OneFlow et les autres technologies de prévention du tartre ?

Les adoucisseurs d’eau éliminent les minéraux en suspension dans l’eau dure au moyen d’un échange d’ions. À cet effet, il est nécessaire d’utiliser du sel et de l’électricité et d’effectuer un cycle de régénération qui évacue périodiquement l’eau dans le réseau d’égout. L’utilisation des adoucisseurs d’eau est soumise à des restrictions dans plusieurs régions des États-Unis car, en cas de sécheresse, les stations d’épuration ne peuvent pas éliminer le sel. De ce fait, l’eau traitée n’est pas utilisable pour l’irrigation.

 Technologie TAC de OneFlowAdoucisseur d'eau
ProcessusLes ions responsables de la dureté sont liés physiquement pour empêcher l'entartrage.Les ions responsables de la dureté sont échangés avec des ions de sodium.
EntretienEn règle générale, les granulés doivent être remplacés tous les 2 à 3 ans.Ajout périodique de sel
VidangeInutileLa régénération entraîne un rejet d'eau à forte concentration en minéraux et sel.
ÉlectricitéInutileNécessaire
AvantagesEmpêche l'entartrage
Faible coût du cycle de vie
Autorisé dans les régions où l'utilisation d'adoucisseurs d'eau est soumise à des restrictions
Encombrement réduit de l'installation
Pas besoin de sel, d'électricité ou de vidange
Empêche l'entartrage
L'eau est douce au toucher
Le savon mousse mieux
Moins de traces calcaires sur la vaisselle
InconvénientsDes dépôts de tartre tendres peuvent se former sur des surfaces (ils sont faciles à enlever avec un chiffon humide)Achat, transport et entreposage de sel
Nécessite une vidange et de l'électricité
Une tuyauterie supplémentaire est nécessaire pour évacuer l'eau non traitée et l'utiliser pour l'arrosage des plantes
Le traitement de l'eau dure peut entraîner une haute concentration de sel dans l'eau potable
Les stations d'épuration municipales ont des difficultés à éliminer le sel contenu dans l'eau collectée, l'eau recyclée étant alors inutilisable pour l'irrigation ou le réapprovisionnement des nappes souterraines.

Les inhibiteurs de tartre chimiques emploient des substances chimiques à base de phosphate pour empêcher l’entartrage. Ces systèmes fonctionnent mieux dans les circuits d’eau froide, mais connaissent souvent des problèmes ou tombent en panne dans les circuits d’eau chaude. Comme dans le cas des adoucisseurs, ces systèmes inhibiteurs de tartre nécessitent l’ajout continuel d’une substance chimique, entraînant des frais mensuels récurrents pour les utilisateurs.

Les systèmes à base d’aimants, d’électroaimants, d’ondes radio et d’impulsions électriques ne sont conformes à aucune des normes de prévention du tartre établies par les organismes de contrôle reconnus sur le plan international. Les fabricants de ces produits invoquent leurs propres données pour étayer leurs allégations sensationnelles en matière de prévention de tartre, mais aucun de ces produits ne satisfait aux critères des protocoles internationaux relatifs à la prévention du tartre. « La prudence s’impose » est le meilleur conseil pour celles et ceux qui envisagent d’acheter ces systèmes.